Partagez | 
 

 Matt ► if i'm lost why do I feel found?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 12
Date d'arrivée : 15/08/2016
Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Adjoint du shérif et principale source du Désaccord
Quartier : The Hills

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: Will Higginson (c) Tearsflight
Comptes & Disponibilité: Timothy Ainsworth & Matthew Pratt
Relations:
MessageSujet: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Lun 15 Aoû - 18:51


Matthew Boyd Pratt

✤ ft. Will Higginson © tumblr ✤
Matthew Pratt est né le 10 avril 1989 à Rosecliff (VA). Du haut de ses 27 ans, il est adjoint du shérif. Côté cœur, Matt est célibataire. Il appartient au groupe Enjoy The Silence.
❝ in the end we will remember not the words of our enemies, but the silence of our friends ❞
► Borné► Obéissant► Pessimiste ► Généreux► Colérique ► Intuitif► Menteur ► Protecteur► Impulsif ► Romantique

Story of my life Δ

THE HILLS - DECEMBRE 2015

Inspirer. Expirer. Matthew avait depuis toujours appris à coordonner sa respiration avec le rythme de ses crochets. De l’autre côté du punching ball,  Eli absorbait les coups sans jamais gémir, comme son frère le lui avait appris. « Tu crois qu’il reviendra un jour ? ». L’instant d’égarement avait été fugace, volatile, et pourtant il était parvenu à le saisir avec une habileté qui n’était plus à démontrer. Eli posait cette question à peu près une fois par semaine, et comme chaque fois Matt interrompait son exercice pour lui répondre, toujours sur le même ton prévenant, qu’il l’ignorait. C’était l’un des nombreux mensonges qu’il s’autorisait à adresser à son frère sans la moindre once de culpabilité. Le jeune homme ne comptait plus les fois où, par pure bonté d’âme, il embellissait la réalité pour préserver sa famille, ou même les gamins du quartier des Hills dans lequel il avait grandi. D’autres fois il l’aggravait, parce qu’au-delà de son insigne, c’était la seule arme de dissuasion qui semblait fonctionner dans le coin. Il avait appris la ruse de sa mère, qui n’avait cessé de les élever à l’optimisme alors que son existence allait à vau-l’eau et que les factures impayées s’amoncelaient sur la table du salon, juste sous les dessins de son cadet et les bulletins honorables de son aîné.

Matt ôta le scratch de son gant gauche et enroula son bras droit autour de l’épaule de son frère. D’un geste sec mais amical, il l’attira vers lui tout en se dirigeant vers le bord du ring. La salle était vide à cette heure, et les quelques néons peinaient à éclairer certains recoins. Ce ring, ces gants, et les quelques trophées qui trônaient sur les étagères, étaient tout ce que leur père avait bien consenti à leur léguer à son départ. Au fond, Matt doutait qu’il l’eût fait par charité paternelle plutôt que par négligence. Et surtout, il aurait eu beaucoup plus de difficultés à se faire la malle avec un ring et des trophées sur le dos. « A ton tour p’tits bras ! » charria-t-il en poussant son frère sur les cordes. « Déconne pas, j’ai mis Jake au tapis la dernière fois. » se défendit Eli en attrapant au vol le gant que Matt lui avait lancé. « Heureusement, on avait parié 10 dollars. » précisa-t-il en se rendant compte de son erreur. C’était l’inconvénient d’avoir un frère qui avait dû se substituer à un parent : on ne pouvait plus lui faire de confidences sans avoir droit à un sermon. « Avant que tu te mettes en mode grand frère donneur de leçons, je l’ai pas fait pour l’argent. »

Les paris sportifs étaient sans doute la bête noire de la famille Pratt. Eddie, leur père, avait dû filer après s’être mis à dos toute la mafia de Rosecliff. Sa famille avait était forcée de payer les pots cassés, ou en l’occurrence rembourser une dette qui s’élevait à 10 000 dollars, à grand renfort d’heures supplémentaires et de rationnement. Matthew avait commencé à travailler à l’âge de 16 ans pour ne jamais récolter les fruits de son labeur. Une adolescence à moitié gâchée pour laquelle sa mère se sentait foncièrement coupable, alors qu’il lui avait répété des millions de fois qu’elle n’avait rien à se reprocher. Autant dire que lorsque son frère évoquait ces souvenirs sur le ton de la plaisanterie, Matt se sentait particulièrement irrité. Contrairement à d’habitude, il parvint à se contenir, tandis qu’Eli se dirigeait d’un pas inquiet vers lui, désormais muni de ses boucliers de frappe. Eli savait son frère impulsif, et lorsque ce dernier taisait sa colère, c’était la plupart du temps un mauvais présage. « Allez, frappe ! » ordonna Matt avec une insistance déguisée. Eli porta un premier coup timide que son frère chassa aussitôt. Le second fut plus vif mais le revers bien plus encore. La scène se répéta encore et encore, jusqu’à ce qu’Eli s’agenouille, haletant. « La prochaine fois on pariera toi et moi, OK ? » dit Matt toujours sous le coup de l’irritation. Eli était trop jeune pour comprendre l’implication émotionnelle de son frère, mais Matt avait toujours été à la fois tendre et dur avec lui. Il l’avait appris de sa propre vie.
BRIDGE CREST - JUIN 2016

« Pouvez-vous vraiment affirmer que le déclin de l’incivilité dans votre bar est dû aux mesures de l’arrêté concernant la musique plutôt que celles qui ont facilité la multiplication des forces de l’ordre à Rosecliff ? Entre les nombreuses vocations suscitées par le travail du bureau du shérif, la création du Désaccord et les employés de West Unity, il reste peu de place pour la délinquance… » Allongé sur son lit, Matthew écoutait d’une oreille attentive le dernier podcast de ce cher Rory Hassan, tout en jetant distraitement une balle de baseball au-dessus de sa tête. La personnalité passive-agressive de Rory était l’une des nombreuses raisons qui le rendaient si antipathique à ses yeux, et surtout à ses oreilles. Bien qu’elle prônât l’objectivité, son initiative n’était pas si subtilement orientée vers la suspension de l’arrêté municipal et la dissolution des nombreuses milices qui se répandaient à travers la ville. Une opinion toujours contrebalancée par l’invitation pas tout à fait désintéressée d’un membre du Comité, ou du Désaccord sur le dos duquel il aimait tant, avec une subtilité qui échappait à la majorité de ses membres, casser du sucre. Matt échappa un rire jaune, au moment même où la sonnerie de son téléphone le tira de sa session quasi quotidienne d’analyse minutieuse de RUTPP. « Mais quel gros tas de me... » déclara-t-il tout en tendant le bras pour atteindre son portable, perché au bord de sa table de chevet. Il eut à peine le temps de décrocher que la voix de son correspondant le happait déjà. « Yo Matt c’est Gary. Je voulais juste te prévenir que je viens de passer par Bridge Crest et j’ai l’impression qu’il se passe un truc louche sur les bords de la rivière. Je serais toi j’irais jeter un coup d’œil. » renseigna-t-il sans se soucier des formalités. Gary savait bien qu’il n’était pas encore assez proche de l’adjoint du shérif pour se fendre de la rhétorique d’un « ça va ? », et c’était une discrétion que Matt appréciait particulièrement chez lui. West Unity était passé par-là, et depuis plusieurs mois déjà les deux jeunes hommes s’échangeaient des bons procédés : Matt avait accepté de laisser entrer illégalement une batterie sous réserve que Gary joue au mouchard pour lui. La corruption était monnaie courante à Rosecliff, une espèce de convention tacite qui régissait toutes les organisations hiérarchiques sans que personne ne l’avoue véritablement. Mais quiconque avait assez vécu au sein de cette ville savait foncièrement que le Comité en était l’illustre exemple. « Merci pour l’info Gary. On se parle plus tard. » conclut Matt en raccrochant. Leurs échanges étaient toujours brefs mais efficaces. Ni une ni deux, le jeune homme se redressa et, après avoir bondit de son lit, empoigna le talkie-walkie qui dépassait négligemment de la poche de sa veste en cuir. « Skylar ici Matt, rendez-vous au pont de Bridge Crest pour une descente. Pas un mot au shérif. Terminé. »

Matthew desserra les mains de son volant lorsqu’il aperçut les phares de la voiture de Skylar fendre la nuit. Une bruine désagréable avait commencé à tomber, comme souvent aux alentours de la forêt de Bridge Crest. Il semblait régner ici un microclimat qui arrangeait bien les petites affaires des musico-résistants, persuadés que personne d’assez censé ne viendrait perturber leurs réunions tropicales. Avec une parfaite synchronisation, les deux adjoints ouvrirent leur portière. Ce genre de scène avait fini par devenir une habitude. Skylar, qui trempait depuis plusieurs années dans les activités du Désaccord, était le méchant flic. Matthew, le rescapé des Hills, était de ces figures emblématiques du quartier déshérité de Rosecliff. L’ex délinquant sauvé par le shérif, c’était une histoire de rédemption bien plus émouvante que celles des nombreux détenus de West Unity reconvertis en soldats du Désaccord. Logiquement, il avait endossé le rôle du gentil flic. Et il entretenait parfaitement l’illusion. Leur technique était rôdée : Skylar descendait toujours le premier pour semer la panique dans la foule, tandis que Matt attendait patiemment de pouvoir attraper un fugitif à la volée, pour lui soutirer des infos à grand renfort de chantage affectif. Le shérif McLean n’y avait vu que du feu, et les dortoirs de West Unity n’avaient cessé de se remplir à mesure que leur stratégie s’affinait. En contre-bas, on apercevait trois voitures garées au bord de la rivière, phares allumés pour éclairer les sombres desseins de leurs propriétaires. Non sans mal, Skylar avait descendu la pente boueuse qui menait jusqu’au rivage où, comme prévu, la vision de son visage sema une bruyante confusion. C’était leur signal. Matt lui emboîta aussitôt le pas, tandis que les pneus crissaient déjà sur les graviers. « J’en ai une ! » avait crié Skylar, muscles tendus pour retenir les gesticulations plaintives de sa victime. « Lâche-là, Skylar ! » rétorqua Matt sur un ton qui se voulait héroïque. Au fond de lui retentissait déjà le doux son de la victoire. C’était toujours tellement plus facile avec les filles. Matt avait reconnu Normani, que tous les résidents de Tillson, le quartier des Hills dans lequel il avait grandi, surnommaient humblement Norma. Le visage de la jeune fille sembla se détendre lorsqu’elle aperçut le prodige de Tillson s’avancer d’un pas rassurant vers elle. Comme d’habitude Skylar avait rejoint sa voiture, tandis que Matt avait embarqué la prisonnière avec lui, à l’arrière de son propre véhicule. La plupart du temps, c’était lui qui brisait le lourd silence qui pesait dans l’habitacle, et cette fois n’échappa pas à la règle. « Norma, qu’est-ce que tu fiches ici ? Combien de fois je vous ai dit que c’était totalement irresponsable de se joindre à cette blague de rébellion ? Tu te rends compte de la position dans laquelle tu me mets ? » dit-il en faisant mine de plaquer ses cheveux d’une main d’un air dépité. Norma, sans doute rouge de honte, resta muette. « Et ta famille ? Qu’est-ce que je vais raconter à Keyana ? Que j’ai été obligé d’envoyer sa fille à West Unity parce qu’elle fréquente la mauvaise graine de Rosecliff ? » renchérit-il en pivotant pour capter le regard de l’adolescente. « T’es pas obligé de le dire, je promets que j’arrêterai de participer à ces réunions. On faisait qu’écouter la radio… » se défendit-elle. « Ça ne tient pas qu’à moi Norma, t’as bien vu que j’étais pas tout seul ce soir. Si on a débarqué c’est pour une raison, et je pense pas que le shérif sera satisfait d’entendre qu’on a fait chou blanc. D’autant plus qu’en connaissant Skylar, il a déjà dû se vanter auprès du bureau qu’on a coincé un résistant. Une résistante… Si je te laisse filer, j’ai besoin d’une contrepartie. » Norma tourna la tête, assaillie par une vague de dilemmes et de conflits moraux propres aux dissidents de Rosecliff. En ce qui concernait les autres, personne n’hésitait jamais à faire dans la délation pour assurer ses arrières. « Si je dis quoi que ce soit ils sauront que c’est moi qui aie balancé… » Matthew vissa une nouvelle fois son regard dans le sien, prêt à user de sa voix le plus rassurante. « Ils sauront rien du tout. Et entre nous, je pense que tu as plus à craindre de la menace de West Unity plutôt que des représailles d’une bande de paumés qui se retrouvent pour écouter illégalement de la musique. »

« OK, j’ai peut-être un nom… »
MADISON GROVE - AOÛT 2016

Assis sur une chaise perdue devant le bureau du Shérif, Matthew ne pouvait s’empêcher d’agiter nerveusement sa jambe droite. Ce retour en arrière avait comme un goût d’amertume, et le jeune homme soupçonnait son supérieur d’en être vilement conscient. Le départ en retraite du Shérif Jefferson avait laissé un énorme vide affectif, malgré ses visites régulières. Aux yeux d’Austin McLean, Matt avait perdu son statut de rescapé des Hills pour ne devenir qu’un banal adjoint sans aucun traitement de faveur, même si la courtoisie du nouveau Shérif transcendait la hiérarchie de ses affinités. Malgré tout, Matt demeurait intimement persuadé qu’on lui faisait payer les excès de faveur de Jefferson, tout d’abord en nommant des bons à rien au même poste que lui, puis en le faisant patienter comme s’il n’était qu’un déchet condamné à la décharge de West Unity. C’était un mauvais retour de karma, pensait-il en se remémorant la négligence sadique avec laquelle il abandonnait les suspects dans la salle d’interrogatoire. S’il ne se trompait pas, Austin était certainement en train de se descendre une bière, les pieds en éventail sur son bureau et le regard fixé à l’horloge. Il adorait le faire mariner. « Qu’est-ce que tu fous Pratt ? T’as encore oublié de soumettre ton rapport ? » Ce gros tas de fumier de Keaton – l’exception qui contraignait les forces de l’ordre du comté à accepter le portrait stéréotypé du flic incompétent brossé dans les Simpson – avait le don d’agresser verbalement à la fois par le ton qu’il employait et par son timing irritable. « Ouais c’est ça, encore. » concéda Matt sans une once de sarcasme, malgré tout le mal qu’il pensait de son collègue. Il était sur le point de faire la proposition du siècle au Shérif, et il n’était pas question de tout compromettre à cause de la curiosité intrusive de Keaton. Ce dernier grogna, avant de se traîner à nouveau derrière son bureau, où l’attendait une boîte de donuts déjà bien entamée.

La porte du bureau d’Austin s’ouvrit à peine que Matthew avait déjà bondi de sa chaise. Il était de notoriété publique que le Shérif ne se donnait jamais la peine de mettre le museau dehors, ça lui rappelait trop les salles d’attente des maisons médicales dans lesquelles on lui avait escroqué tant d’argent. Matt entra dans le bureau et referma avec précaution la porte derrière lui. Il ne se fit pas prier pour s’asseoir, ce que le Shérif lui fit bien remarquer en arborant une expression exaspérée que le jeune homme chassa à grand renfort d’indifférence. Le silence s’installa un instant, c’était un moyen pour l’interrogateur d’asseoir son rapport de force. Tout le monde au bureau le savait, et Matthew s’agaça d’autant plus de réaliser qu’Austin le considérait bel et bien comme un délinquant. « Alors comme ça tu as des infos ? » lança le Shérif sans même daigner croiser son regard. Matt serra son poing sous sa chaise et se concentra pour employer sa voix la plus neutre possible. « Plutôt une proposition. » rectifia-t-il afin de capter toute l’attention de son interlocuteur. Il avait visé juste : Austin déchaussa ses lunettes de soleil et tendit l’oreille. « J’ai réussi à obtenir un nom. Riley Sykes. Et j’ai eu une idée. Personne ne me soupçonne dans les Hills, je fais partie du bureau du Shérif mais je reste un garçon du quartier pour eux. Quelqu’un de confiance. Le meilleur moyen pour contrer la rébellion, c’est de s’y infiltrer. » Matt marqua une pause remarquée, et aussitôt le Shérif l’invita d’un geste pressant à poursuivre sa tirade. « J’infiltre leurs rangs, j’apprends tous les rouages de leur fonctionnement et je vous fais un rapport toutes les semaines. Depuis tout ce temps on s’acharne à vouloir couper toutes les têtes de l’hydre mais c’est inutile. Il n’y en a qu’une seule qui importe. Et je vous l’apporterai… » « Et pourquoi j’irais pas tout simplement arrêter Riley tout de suite ? » coupa Austin avec son impudence légendaire. « On n’a rien contre elle. Elle restera 48h en garde à vue et sera libérée. » Le Shérif enveloppa son visage dans ses mains pour y contenir un long soupir. « Tu as 6 mois. » trancha-t-il d’un coup sec, comme si admettre l’entreprise intelligente de son cadet lui laissait un goût de vinaigre. Matt n’en attendit pas plus pour prendre congés, avant de se faire apostropher une dernière fois sur la sortie. « Et ce petit manège reste entre nous. Personne ici ne doit être au courant. Pas même Skylar. » Matthew opina du chef avant de laisser, à son tour, son supérieur à ses interrogations intérieures.

And I said hey, what's going on? Δ

Matthew voue un étrange ressentiment à l'égard de la musique, qui a emporté plusieurs de ses proches au fil des années. Depuis qu'il a endossé un rôle important au sein du bureau du Shérif, Matthew ne peut s'empêcher de constater comme la musique a gangrené les Hills et il met un point d'honneur à vouloir protéger les siens de la délinquance et de ses conséquences. Il défend avec ferveur l'arrêté, et n'hésite pas à user de ses origines pour aider à peupler les dortoirs de West Unity. La clémence est loin d'être une de ses qualités.

Bonus Δ

Prénom ou Pseudo : TiPiT ► Âge : 24 ans ► Fréquence de connexion : même quand vous me voyez pas je suis là ► Expérience RP : quelques années ► Et vous, vous en pensez quoi de l'arrêté municipal ? bull ► Code du règlement : Mot de la fin : i'm back!
2016 © NEW AMERICANA
toute reproduction interdite


 
[/size][/color]


Dernière édition par Matthew Pratt le Dim 16 Oct - 19:18, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
low on self esteem, so you run on gasoline

Messages : 661
Date d'arrivée : 07/03/2016
Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Elle travaille comme détective privé, dans sa propre agence, Blue Street Investigations
Quartier : Madison Grove

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: Elizabeth Olsen + (c) astoria
Comptes & Disponibilité: Tate Bartowski + disponible
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Lun 15 Aoû - 19:00

timba timba timba

_________________________
coney island queen
darling, darling, doesn't have a problem. Lying to herself, 'cause her liquor's top shelf. It's alarming honestly how charming she can be, fooling everyone, telling them she's having fun. •• carmen (lana del rey)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ i've never loved a darker blue than the darkness i've known in you

Messages : 992
Date d'arrivée : 07/07/2016
Âge : 26 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Auteure, propriétaire du R&E's Bookshop, bénévole chez les Musiciens Anonymes
Quartier : Roosevelt Gardens

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: Scarlett Johansson ©ssoveia
Comptes & Disponibilité: Cat S. Robertson + Daisy Byers - disponible
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Lun 15 Aoû - 19:03

Ça fait qu'on peut t'appeler Mattou ? Arrow

Re bienvenue. Pas besoin de te souhaiter une rédaction inspirée. Ca va venir tout seul fourbe timba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 12
Date d'arrivée : 15/08/2016
Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Adjoint du shérif et principale source du Désaccord
Quartier : The Hills

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: Will Higginson (c) Tearsflight
Comptes & Disponibilité: Timothy Ainsworth & Matthew Pratt
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Lun 15 Aoû - 19:32

Mattou et Michou, power couple timba

Arrête de donner des idées comme ça toi !

Et merci brille je vais commencer à écrire tutsuite tellement ce perso est fait pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Promises are made to be broken

Messages : 278
Date d'arrivée : 09/07/2016
Âge : 26 ans
Statut : It's all in the name...
Occupation : En négociations.
Quartier : Madison Grove

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: A. Sudol @ Dream in the Dark & Ssoveia
Comptes & Disponibilité: Anna Preston / Dispo
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Lun 15 Aoû - 22:40

J'en connais un qui s'est fait plaisiiiiiiir avec l'avatar !!!
Welcome... Back ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Lun 15 Aoû - 23:26

Bienvenue toi fourbe J'aime ce début et j'ai hâte de lire la suite ! timba loveex
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ WE DON’T HAVE TO FALL FROM GRACE

Messages : 171
Date d'arrivée : 14/05/2016
Âge : 20 ans
Statut : Célibataire. Ouverte au dating mais très difficile sur qui elle laisse entrer dans son coeur. Elle peut avoir des relations mais la plus part sont superficielles.
Occupation : Etudiante depuis un an.

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: Selena Gomez • Avatar & Gif by always. (me)
Comptes & Disponibilité: Lizbeth Sophia Mannings • Dispo 7/7 • Absente du 11/08 - 15/08
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Mar 16 Aoû - 10:20

Bienvenuue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-ho.me

Messages : 33
Date d'arrivée : 15/07/2016
Âge : 27 yo
Statut : single lady, now put your hands up.
Occupation : agent immobilier / décoratrice d'intérieur / ex-faussaire
Quartier : madison grove

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: Dakota Johnson c. PRINCESS
Comptes & Disponibilité: Sujets disponibles : 2/3
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Mer 17 Aoû - 16:53

Heeeey you, bienvenue à Rosecliff ! Bon courage pour la rédaction de ta fiche brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invictus Maneo

Messages : 90
Date d'arrivée : 10/07/2016
Âge : trente-trois ans
Statut : collectionne les rendez-vous d'un soir.
Occupation : fournisseur officiel de west unity - employé dans la milice du shérif

♪ Feuille de personnage ♪
Avatar & Copyright: shia labeouf - schizophrenic
Comptes & Disponibilité: open
Relations:
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Mer 17 Aoû - 20:21

Bienvenue l'ami ! Je sens qu'on va être copain toi et moi aha fourbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GODDAMN RIGHT || you should be scared of me

Messages : 363
Date d'arrivée : 07/03/2016
Statut : Dévoué à ses concitoyens
Occupation : Faire régner l'ordre et la morale
Quartier : Madison Grove
MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   Dim 16 Oct - 21:13

Les renforts sont enfin là, Dieu merci ! On espère pouvoir compter sur vous, monsieur l'adjoint, pour mettre une dérouillée à Miss Sykes et sa bande de délinquants.

Tu es validé ! Tu connais la maison, mais un petit rappel de procédure ne fait de mal à personne ! Tu peux créer ton topic de liens et de rp, puis faire toutes les demandes utiles à ton personnage. N'oublie pas de recenser les membres de l'entourage de Matt qui ont disparu lors du 7/07. C’est obligatoire seulement s'il a perdu quelqu'un.

Plus tard, si tu le souhaites, tu pourras créer ton propre scénario en suivant la démarche. Si tu as la moindre question ou suggestion, n'hésite pas à passer par ce topic.

Aucun doute là-dessus, tu auras des suggestions à nous faire pour étoffer le répertoire musical officiel de Parker Chapel, à conditions bien sûr, qu'il ne pousse pas les jeunes de nos quartiers sur les mauvais sentiers.

Bienvenue Matthew ! Et n'oublie pas de remettre ton rapport, dans les temps, cette fois-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Matt ► if i'm lost why do I feel found?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matt ► if i'm lost why do I feel found?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Americana :: L'ADMINISTRATION :: Come as you are :: Présentations validées-
Sauter vers: