Partagez | 
 

 Take Me to Church

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
GODDAMN RIGHT || you should be scared of me

Messages : 363
Date d'arrivée : 07/03/2016
Statut : Dévoué à ses concitoyens
Occupation : Faire régner l'ordre et la morale
Quartier : Madison Grove
MessageSujet: Take Me to Church   Ven 24 Juin - 16:46


take me to church

POSTES VACANTS

Dans ce sujet, vous trouverez les postes vacants appartenant au groupe Take Me to Church. Ces personnages appartiennent à la chorale de Parker Chapel. Ils tiennent à conserver l’arrêté municipal et prônent une expression musicale réglementée. Prédéfinis par le staff, ils sont d’une importance capitale pour l’intrigue.

Bailey MatthewsAmandla Stenberg
StatutLibre
 
Âge16
Liens3
Brooklyn SykesZendaya Coleman
StatutLibre
 
Âge16
Liens4

Declan AldersonAnsel Elgort
StatutLibre
 
Âge22
Liens3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GODDAMN RIGHT || you should be scared of me

Messages : 363
Date d'arrivée : 07/03/2016
Statut : Dévoué à ses concitoyens
Occupation : Faire régner l'ordre et la morale
Quartier : Madison Grove
MessageSujet: Re: Take Me to Church   Ven 24 Juin - 16:56


Bailey Matthews

✤ ft. Amandla Stenberg © New Americana ✤
Bailey Matthews est née le 7 août 2000 à La Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis). Du haut de ses 16 ans, elle est lycéenne & fait partie de la chorale de Parker Chapel. Côté cœur, Bailey est célibataire. Elle appartient au groupe Take Me To Church.

► Originaires de La Nouvelle-Orléans, Bailey et sa mère emménagent à Rosecliff en 2005.
► Rescapées de l’Ouragan Katrina, au cours duquel le père de Bailey a perdu la vie, elles arrivent sans aucun bagage.
► Le souvenir du patriarche est dur à supporter. Il l’est d’autant plus qu’elles se retrouvent au milieu d'un drame qui s'abat sur la population de Rosecliff.
► La mère de Bailey prend les choses en mains en apportant son soutien à ceux qui sont dans le besoin.
► Elle inculque à sa fille des principes tels que l’optimisme et le don de soi.
► Mais à six ans, Bailey est déjà une rebelle dans l’âme.
► Elle s’intéresse vite à l’œuvre de son père, un joueur de saxophone de talent, qu’elle est obligée d’écouter en secret par crainte d’être punie par les autorités mais aussi par sa mère qui suit à la lettre les sévères recommandations de l’arrêté municipal.
► Bailey nourrit une profonde curiosité à l’encontre des cuivres dont elle rêve de pouvoir jouer.
► Elle sait qu’elle ne le pourra jamais à moins qu’elle ne quitte sa mère. De fait elle prépare consciencieusement sa fugue mais se fait rattraper sur le quai de la gare par les hommes du shérif qui la menacent de l’envoyer à West Unity si elle cause encore du souci à sa mère.
► Cette dernière se montre alors plus sévère avec Bailey et l’enjoint à se montrer plus active au sein de la paroisse de Parker Chapel.
► Elle y passe tous ses mercredis et rêve de rejoindre les rangs de la chorale.
► Dans le plus grand secret, Bailey propose sa candidature au nouveau pasteur de Parker Chapel.
► soucieuse de faire plaisir à autrui
► souriante
► rebelle dans l’âme
► accorde de l’importance à ce que l’on pense d’elle
► rêveuse
► aimable
► bien élevée
► pas vraiment pieuse mais s’oblige à l’être
► respectueuse
► immature
Brooklyn Sykes ► Bailey et Brooklyn ne sont définitivement pas faites pour s'entendre. Ou alors elles sont trop faites pour s'entendre... Quoiqu'il en soit, Brooklyn a décidé de détester Bailey. Pour commencer, la petite timide de la chorale plait un peu trop au nouveau directeur et menace de lui voler la vedette. Pour parfaire le tout, la simplette a le béguin pour son ex détesté. En gros, elle veut lui voler sa vie. Brooklyn a plus d'un tour dans son sac, et elle entend bien laisser Bailey à sa place. C'est-à-dire dans les chœurs, invisible et inaudible.

Micky Green ► Quand Bailey croise Micky dans les couloirs du lycée, elle a l’impression d’être projetée dans une chanson de Taylor Swift. La gentille fille qui s’amourache du mauvais garçon, c’est un cliché vieux comme le monde. Et parce qu’à Rosecliff, tout n’est que stéréotype quant à l’opposition du bien et du mal, il fallait bien que quelque chose de ce genre arrive. Shakespeare n’a qu’à bien se tenir, car la potentielle aventure entre Micky et Bailey pourrait devancer les histoires les plus dramatiques de l’histoire de la littérature. Alors oui, Bailey n’a jamais adressé la parole à Micky, et oui, rien ne dit que son intérêt pour lui soit réciproque, mais de son côté, c’est une évidence – il a sur elle le même effet que le miel a sur les abeilles. Et il se pourrait que, poussée par le monstre de rébellion qui sommeille en elle, elle ose enfin l’aborder pour faire ce qui lui est interdit : acheter de la musique, et plus si affinités.

Tomas Hogan ► Qui s’attendrait à ce qu’une jeune fille comme Bailey soit aussi talentueuse ? Le pasteur Hogan l’a découverte dès son retour à Rosecliff, lorsqu’elle s’est spontanément présentée à lui pour faire partie de la chorale de Parker Chapel. Elle est le premier membre de la chorale qu’il n’ait jamais recrutée, et il a pour elle, une affection sincère. C’est pourquoi il fût appliqué dans la façon de l’accueillir au milieu des anciens choristes, car il a conscience que le talent – bien qu’évident, somme toute un peu timide, car peu exploité depuis toutes ces années de restrictions sévères – pourrait être perçu comme une menace, notamment auprès de Brooklyn Sykes, la diva de la chorale. D’ailleurs, il ne faudra pas longtemps avant qu’un parfum de concurrence se répande entre les adolescentes, obligeant Tomas à faire un choix stratégique : les faire travailler ensemble, pour le bien de la chorale.
2016 © NEW AMERICANA
toute reproduction interdite


   


Dernière édition par Le Comité le Sam 9 Juil - 12:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GODDAMN RIGHT || you should be scared of me

Messages : 363
Date d'arrivée : 07/03/2016
Statut : Dévoué à ses concitoyens
Occupation : Faire régner l'ordre et la morale
Quartier : Madison Grove
MessageSujet: Re: Take Me to Church   Ven 24 Juin - 16:56


Brooklyn Sykes

✤ ft. Zendaya Coleman © New Americana ✤
Brooklyn Sykes est née le 30 mars 2000 à Jackson (Mississipi, États-Unis). Du haut de ses 16 ans, elle est lycéenne (Sophomore) & membre de la chorale de Parker Chapel. Côté cœur, Brooklyn est célibataire. Elle appartient au groupe Take Me To Church.

► Brooklyn est la fille cadette de la famille Sykes.
► Son père est un pianiste de jazz et sa mère a longtemps été choriste dans leur Mississipi d'origine.
► Elle a seulement 6 ans lorsque l'incident se produit et met plusieurs années à comprendre la disparition de son père.
► Suite à cet événement tragique, Brooklyn se rapproche considérablement de sa mère et, du haut de ses 8 ans, parvient rapidement à faire son deuil.
► Chanteuse hors-pair, elle intègre à seulement 12 ans la chorale de Parker Chapel. Cadette aussi au sein du groupe, elle est choyée et devient en quelque sorte la petite protégée de la paroisse : leur "porte bonheur", comme ils ont coutume de l'appeler.
► Forte de toute cette admiration, Brooklyn développe un caractère très capricieux, d'autant plus que son talent est indéniable. De "porte bonheur" elle se métamorphose en "diva".
► N'ayant jamais obtenu de sa mère qu'elle intègre le Comité, Brooklyn se lie avec les têtes conservatrices de Rosecliff dans l'espoir de faire respecter à son tour les bienfaits de l'arrêté municipal.
► capricieuse
► diva
► vindicative
► incisive
► drôle
► décomplexée tout en gardant l'image de petite prude de la paroisse
► croyante
► talentueuse
► adore l'attention
► catégorique
► opiniâtre, elle change rarement d'avis
► meneuse
Riley Sykes ► Comme toute relation fraternelle, celle qui lie Riley et Brooklyn est très inégale. Du haut de ses 10 ans, la jeune Riley a accueilli sa nouvelle petite sœur avec un enthousiasme certain, faisant preuve envers elle d'un caractère protecteur qu'on lui connaissait déjà. Très admirative de son père, elle a longtemps mis un point d'honneur à transmettre son héritage à Brooklyn, avant comme après sa disparition. Brooklyn quant à elle, a toujours admiré sa sœur, au point de développer une forme de jalousie et une volonté de se mettre en avant. Délaissée dans ses souvenirs par leur père, Brooklyn est par la suite devenue le bijou de leur mère, ce qui contribua d'autant plus à l'émancipation de l'esprit de Riley. Aujourd'hui les deux sœurs sont diamétralement opposées. Quand l'une aspire à la liberté de penser et d'agir, l'autre se complaît dans l'accomplissement de la volonté maternelle. Brooklyn n'est pas sans ignorer que sa sœur est une rebelle dans l'âme, mais jamais elle ne pourrait la soupçonner d'être l'une des instigatrices du plus gros complot de l'histoire de Rosecliff...

Bailey Matthews ► Bailey et Brooklyn ne sont définitivement pas faites pour s'entendre. Ou alors elles sont trop faites pour s'entendre... Quoiqu'il en soit, Brooklyn a décidé de détester Bailey. Pour commencer, la petite timide de la chorale plait un peu trop au nouveau directeur et menace de lui voler la vedette. Pour parfaire le tout, la simplette a le béguin pour son ex détesté. En gros, elle veut lui voler sa vie. Brooklyn a plus d'un tour dans son sac, et elle entend bien laisser Bailey à sa place. C'est-à-dire dans les chœurs, invisible et inaudible.

Matthew Pratt ► Brooklyn a définitivement un truc avec les bad boys. Mais il y a quelque chose chez Matthew qui, même s'il a deux fois son âge, l'attire particulièrement. Et ce n'est pas son physique avantageux ou sa voix à en faire rougir les meilleures basses de la chorale, mais peut-être bien le défi. Et l'uniforme. Quoiqu'il en soit, Brooklyn a comme qui dirait un sacré béguin d'adolescente pour l'adjoint du shérif et elle s'imagine déjà faire régner la loi avec lui. Elle ne lui a même jamais adressé la parole, mais pourrait bien pour la première fois être reconnaissante envers sa sœur si Matthew se mettait à traîner autour et dans l'appartement des Sykes.

Micky Green ► Brooklyn est capricieuse jusque dans sa vie sentimentale. A l'arrivée de Micky à Golden Oak, aucune fille n'est insensible à son charme. Consciente du potentiel popularité de l'adolescent, Brooklyn met le grappin la première sur Micky, avec qui elle "sort" plusieurs mois. Pendant cette période la diva essaye donc de le façonner à son image, l'intégrant à l'aristocratie du lycée et le poussant même à rejoindre l'équipe de football. Conditionné à voir les femmes diriger sa vie, Micky cède un instant, jusqu'au jour où il présente Brooklyn à sa mère. Les deux femmes s'entendent à merveille. Trop même. Sa première revanche sur sa mère sera donc de larguer Brooklyn, qui bien entendu ne l'a pas très bien encaissé. Les rumeurs vont bon train et Micky devient vite un paria. Désormais les deux adolescents se détestent au plus haut point. C'est du moins le cas de Brooklyn, qui ne perd jamais une occasion de rappeler à son ex qu'on ne la largue pas.
2016 © NEW AMERICANA
toute reproduction interdite


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GODDAMN RIGHT || you should be scared of me

Messages : 363
Date d'arrivée : 07/03/2016
Statut : Dévoué à ses concitoyens
Occupation : Faire régner l'ordre et la morale
Quartier : Madison Grove
MessageSujet: Re: Take Me to Church   Ven 24 Juin - 16:56


Declan Alderson

✤ ft. Ansel Elgort © New Americana ✤
Declan Alderson est né le 6 janvier 1994 à Rosecliff (Virginie, États-Unis). Du haut de ses 22 ans, il est étudiant en psychologie (négociable), et membre de la chorale de Parker Chapel. Côté cœur, Declan est au choix. Declan appartient au groupe Take Me To Church.

► Declan est fils unique.

► Les Alderson font partie de la classe dominante de Rosecliff. La grand-mère maternelle de Declan est une femme influente en ville : à vrai dire, elle en possède une bonne partie, et c’est grâce à ses investissements que les quartiers résidentiels de Roosevelt Gardens se sont développés aussi rapidement au cours des dix dernières années. Le père de Declan, issu d’un milieu modeste, n’a jamais supporté d’avoir à accepter l’assistance financière de sa belle-mère pour offrir « la belle vie » à sa femme et son fils.

► Très jeune, Declan rejoint l’orchestre de la ville. Il se découvre une passion jusqu’alors inégalée pour le piano. Avant l’incident du 7 juillet, Declan projetait de devenir pianiste professionnel et de profiter des programmes universitaires de la ville pour développer connaissances et compétences. Son ami Avery Guzman et lui perdent le troisième membre de leur bande au cours du Summer Jam Festival 2006.

► Il fera partie de la « première vague » de résidents à West Unity – qui, à l’époque, était davantage vendu comme un centre d’ « adaptation » à l’arrêté municipal, que comme un camp de redressement. Son comportement à la fin de l’été 2006 est complètement renversé : plus qu’un simple rejet de la musique, Declan éprouve un réel dédain pour tout ce qui y touche. Il ne sourcillera pas un instant devant la disparition de son piano – confisqué par la municipalité, lors du Raid du 24 juillet.

► Très bon étudiant, Declan s’intéresse à la politique locale. Il est rapidement séduit par les idées du Comité, et celles de Parker Chapel. D’ailleurs, il est sans doute le premier Alderson à mettre les pieds dans l’Église de Rosecliff. Retrouvant les idéaux du Comité dans la bouche du pasteur, Declan décide de rejoindre la chorale de Parker Chapel, renouant « comme il faut » avec son ancienne passion – rasséréné de la pratiquer dans un cadre qu’il estime juste.
► égoïste
► ambitieux
► impatient
► serviable
► fortement influencé par West Unity
► réfléchi
► intuitif
► bienveillant
► aime parler en public
► perspicace
Avery Guzman ► Declan et Avery se connaissent depuis leur plus jeune âge. Fils unique, il a souvent jalousé la famille Guzman en secret pour leur nombre et leur convivialité contagieuse. Les deux garçons sont longtemps restés inséparables, jusqu’à ce qu’ils perdent Gunnar – le troisième membre de leur trio – lors du Summer Jam Festival où tous trois avaient réussi à s’incruster grâce au frère aîné d’Avery. Outre un deuil difficile, c’est l’internement estival de Declan à West Unity qui donne les premiers coups de pelle à un fossé qui, depuis, n’a cessé de s’élargir entre les deux adolescents. L’incompréhension domine leurs rapports. Aujourd’hui, Declan éprouve encore des sentiments très contradictoires vis-à-vis d’Avery : d’une part, il aimerait tourner la page du Summer Jam Festival où ils avaient poussé Gunnar à les accompagner pour un week-end « mémorable » où ils pourraient « pêcher dans la glacière de leurs voisins jusqu’à se péter le bide ». D’autre part, Declan aimerait renouer avec son ami d’enfance, terminer sainement son deuil, reprendre là où leur amitié s’est interrompue. Ce dernier espoir est toutefois fortement compromis : car Avery traîne avec la « mauvaise graine » de Rosecliff. En définitive, Declan aimerait détourner Avery de l’exemple offert par son frère aîné – un déserteur, aux yeux de Declan – et l’inviter à adhérer aux idées de West Unity et Parker Chapel. L’entreprise sera difficile, mais Declan est convaincu d’agir pour le plus grand bien et il est prêt à tout pour réussir. Même impliquer la Brigade du Désaccord, si besoin en est.

Tomas Hogan ► Declan a fidèlement fréquenté Parker Chapel au cours des quatre dernières années. Il est le seul Alderson à le faire, mais il n’en démord pas. Il chante dans la chorale de l’église, consent même à s’asseoir derrière le piano quand on le lui demande, et n’aurait manqué un sermon du pasteur pour rien au monde – du moins, jusqu’à ce que celui-ci tombe raide mort. L’arrivée du Pasteur Hogan a perturbé Declan au plus haut point : il ne retrouve plus les idéaux du Comité qui lui plaisaient tant dans ses discours, et les directions « artistiques » de la chorale lui paraissent de moins en moins alignées avec la vision du précédent pasteur. Le Pasteur Hogan ferait mieux d’ouvrir l’œil : il a une taupe dans ses rangs.

Rory Hassan ►Rory et Declan auraient pu devenir amis. Côtoyant les mêmes établissements scolaires tout au long de leur vie, ils se sont croisés sans jamais tisser de lien spécifique. Lorsque Declan est envoyé à West Unity, le camp de redressement aux méthodes troubles de Rosecliff, ne plus se heurter à la silhouette gauche du jeune homme perturba Rory. Mais sans le vouloir, et parce que sa vie à lui prenait un tournant compliqué, il le chassa de sa mémoire pour mieux se concentrer sur les plans révolutionnaires de Bradley. Jusqu’à très récemment, quand cette dernière lui souffla l’idée de prévoir une entrevue avec un interne, nouveau ou ancien, de West Unity, diffusée plus tard sur ROTPP. Rory se souvint alors de Declan Alderson, et ses démarches pour savoir ce qu’il est devenu furent rapides et fructueuses. Vendant son intérêt comme des retrouvailles fortuites, il passera pour la première fois depuis des années les portes de l’Eglise de Parker Chapel, dans le simple but de le convaincre de témoigner. Seulement, il ne connaît pas toute l’étendue du changement d’attitude de Declan, et ne s’attend pas à se confronter au robot conçu par les sbires du Désaccord. Ce qui mettra, entre autres, son ambition en péril.  
2016 © NEW AMERICANA
toute reproduction interdite


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Take Me to Church   

Revenir en haut Aller en bas
 
Take Me to Church
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Americana :: L'ADMINISTRATION :: Don't you (forget about me) :: Postes Vacants-
Sauter vers: